SOLAR ENERGY SENEGAL



Vidéo à la Une

LES NANOTECHNOLOGIES



LES NANOTECHNOLOGIES
La nanotechnologie est une branche de la science qui concerne la manipulation, la conception et la production d’objets infiniment petits à l’échelle du nanomètre. Un nanomètre équivaut à un milliardième de mètre. Ce domaine regroupe plusieurs disciplines scientifiques comme : l’électronique, la mécanique, la chimie, l’optique, la biologie et la microtechnologie. La nanotechnologie se base sur l’hypothèse que toute molécule est modélisable et qu’on peut les assembler. Son domaine d’application est très vaste, elle a des impacts sur bon nombre de domaines comme : l’informatique, les télécommunications, la biomédecine, l’énergie, la cosmétique…. A l’heure actuelle, les micro-miroirs revêtent déjà les écrans haute définition, certains véhicules embarquent déjà des microcapteurs, les nanoaiguilles et micropulsars ont déjà révolutionné le monde médical. Son potentiel est infinitésimal

Nanotechnologie & Energies Renouvelables :

On peut voir de réelles avancées dans le domaine du stockage, de la production d’énergie ainsi que dans celui des économies d’énergie. Les nanotechnologies apportent ici quelques éléments de réponse (Lithium ion).

- Des structures empilées de semi-conducteurs permettent d’atteindre de meilleurs rendements pour les cellules photovoltaïques, grâce aux nanotechnologies, de nouvelles perspectives s’ouvrent désormais pour les capteurs solaires.

- Les nouveaux matériaux ne se contentent plus d’absorber la lumière visible, mais peuvent aussi exploiter la lumière infrarouge
.
- Des réductions de la consommation d’énergie sont rendues possibles par des systèmes d’isolation thermique tels que les LED's.

- L’utilisation des nano-poreux pour le stockage de l’hydrogène pourrait enfin permettre de démocratiser son utilisation.

- L’utilisation des nanotubes de carbone dans le domaine du stockage de l’électricité pourrait permettre la création d’une pile, nommée supercondensateur, qui se rechargerait en quelques secondes, plus légère qu’une batterie chimique avec une durée de vie d’environ 3000 ans.

Il est évident que cette nouvelle technologie pourra contribuer à faire baisser le coût des énergies renouvelables.




LES NANOTECHNOLOGIES
La nanoélectronique :

Les structures des puces électroniques ou des circuits intégrés sont déjà à l’échelle du nanomètre et utilisent intensivement les nanotechnologies. Les avancées sont constantes dans les domaines des communications, du stockage d’information et du calcul.
Les ordinateurs contiennent des millions de transistors qui s’allument et s’éteignent, ce qui permet aux processeurs d’effectuer des fonctions logiques. La technologie actuelle des transistors nécessite environ un million d’électrons pour faire changer l’état électrique d’un seul transistor, ce qui utilise énormément d’électricité et génère beaucoup de pertes de chaleur. L’utilisation un seul électron, plutôt qu’un million, procurerait d’énormes avantages de vitesse et d’économie d’énergie. La nanotechnologie permettra de réer des ordinateurs et des transistors beaucoup plus puissants.

La nanobiotechnologie :


L’apport de la nanotechnologie dans la médecine verra l’arrivée des biocapteurs, des biomatériaux et de nouvelles générations de biopuces pour traiter des maladies graves, comme le cancer et les pathologies cardiaques. Ces systèmes produits par l’ingénierie biologique, sous forme d’implants, permettront d’administrer des médicaments intelligents ou d’introduire de nouvelles cellules pour réparer les tissus endommagés. La mise au point des méthodes de test à très haut débit qui recourent à un format de puce à ADN dont l’objectif est de développer des systèmes de diagnostic entièrement automatisés, capables de détecter plus rapidement et à moindre frais les gènes défectueux responsables par exemple de la mucoviscidose , qui pourraient par ailleurs être adaptés pour diagnostiquer n’importe quelle maladie génétique.

Conclusion :

Les connaissances et les technologies nouvelles sont les moteurs de la croissance économique et de la compétitivité industrielle. Les nanotechnologies sont appelées à occuper une place prépondérante dans le devenir de l’homme. Dans les années 1990, les scientifiques développent les recherches sur les nanotechnologies. Comme pour les OGM (Organismes Génétiquement Modifiés), l’accueil qu’elles suscitent est partagé. Car personne ne peut évaluer l’impact réel qu’elles auront sur la santé et les écosystèmes.