Vidéo à la Une

LA JUSTICE CLIMATIQUE A ETE RENDUE A LA COP 21



LA JUSTICE CLIMATIQUE A ETE RENDUE A LA COP 21

La COP 21 a été une étape importante pour le combat contre le réchauffement climatique. L’accord historique qui vient d’être signé le samedi 12 décembre à Paris marque un tournant décisif pour tous les pays en voie de développement, face à cette injustice subie depuis des décennies. L’Afrique qui ne pollue que 4 % continue de subir les conséquences de ce dérèglement climatique. Si nous voulons atteindre le seuil de 1,5 degrés qui a été fixé par toutes les parties, les pays du Nord doivent impérativement revoir leur façon de produire et de réduire considérablement leur gaspillage. Au lieu de dépenser la somme de 650 milliards de dollars par an pour financer les énergies fossiles (recherches pétrolières, nucléaire, charbon, etc…) ils doivent impérativement aller vers les énergies propres à savoir : le solaire photovoltaïque, thermique, la géothermie, la biomasse, le biogaz, hydroélectricité, etc... Dans le domaine des transports il faudra booster la recherche vers des voitures électriques ou à hydrogène pour réduire les émissions de CO², relancer la filière biocarburant pour les avions et biogaz pour les transports en commun. Si les pays riches mettent les moyens qui ont été annoncés lors de la COP 21 soit 100 milliards de dollars annuels à partir de 2020 avec une réévaluation des engagements tous les cinq ans (Fonds vert pour le climat), les pays les plus impactés par le réchauffement climatique pourront promouvoir un développement propre et harmonieux. Pour ne pas atteindre la limite de concentration de CO² au-delà de laquelle nous risquons des bouleversements majeurs (canicules, inondations, fonte des glaces, hausse du niveau de la mer, acidification des océans, etc...)

Système de Stockage d'Energie : L'Arrivée des Nouvelles Batteries Solaires

Nous savons tous que le stockage pose problème dans l’infrastructure énergétique, l’énergie produite par les panneaux solaires doit être stockée afin d’alimenter maisons et usines lorsque que le soleil ne brille pas.
Tesla Energy travaille sur deux modèles de batteries lithium-ion qui pourront être combinées « à l’infini » un pour les logements et un autre pour les PME & PMI la PowerWall : 1m30 de haut, 86 cm de large et 18 cm de profondeur. On pourra les accrocher au mur, à l’intérieur comme à l’extérieur, deux versions seront commercialisées cet été aux Etats-Unis, d’une capacité de 7 kWh et de 10 kWh des prix annoncés sont de l'ordre de 3 000 et 3 500 dollars US. Pour les grandes entreprises et les producteurs d’énergie, Tesla Energy proposera la PowerPack, d’une capacité de 100 kWh. Selon le fondateur et patron de Tesla Energy Elon Musk, les batteries Tesla pourront être reliées à des panneaux solaires, mais aussi branchées sur le secteur. Les firmes comme General Electric, Samsung ou encore LG ne sont pas en reste sur ce marché, mais Tesla dispose une longueur d’avance sur ses concurrents. Tesla Energy pourra également s’appuyer sur la technologie propulsant ses voitures électriques comme la Tesla Model 160S, ce qui lui permettra de bénéficier d’importantes économies d’échelles pour baisser les coûts de fabrication. Ces coûts par kWh passeront de 266 dollars à 172 dollars au cours des dix prochaines années. Les opportunités seront nombreuses pour Tesla Energy, selon les analystes de la Deutsche Bank la société pourra générer 4,5 milliards de dollars par an sur ce marché porteur. (Article signé Jérôme Marin)

Nouvelle Technologie : Les Batteries Lithium-soufre

Des chimistes canadiens viennent de faire une découverte qui pourrait mener à la conception de batteries moins chères, plus légères, plus efficaces et plus puissantes. Les batteries lithium-soufre présenteraient une meilleure tenue aux basses températures et seraient moins toxiques que les batteries lithium-ion, l'idéal pour les voitures électrique. Avec une densité énergétique maximale pouvant aller jusqu'à 2 600 Wh/kg, contre 1 600 Wh/kg pour une batterie lithium-ion, sa taille a été considérablement réduite grâce à la nanotechnologie.

CONCLUSION

Devons - nous continuer à agresser cette terre nourricière ?

Qu’allons - nous laisser à nos enfants et à nos petits-enfants ?

Devons - nous répéter les mêmes erreurs que les occidentaux ?

Selon les climatologues regroupés au sein du GIEC, l’augmentation des températures devrait se poursuivre au cours du XXIe siècle et que l’ampleur du réchauffement prévu est incertaine. Si nous faisons une projection à l’échelle mondiale, avec une croissance de la population humaine et le développement économique qui sont en hausse, sachant que les sources d’énergie utilisées sont principalement fossiles, il faudra rapidement aller vers les énergies renouvelables pour inverser définitivement et durablement cette tendance.